29/10/2008

cahors et alors ?

IMG_2764Le vignoble du Château du Cèdre s'étend sur les coteaux de Bru, sur la commune de Vire-sur-Lot. Les cépages traditionnels sont cultivés sur les meilleurs sols de Cahors : un terrain argilo-calcaire très pierreux où la vigne enfonce profondément ses racines et un sol de sable rouge ferrugineux mêlé de galets et d'argile. La vendange est égrappée et la cuvaison s'étale sur trois à quatre semaines. L'élevage sous bois est suivi d'un collage au blanc d'œuf avant la mise en bouteilles.

Sous la direction des frères Verhaeghe, le Château du Cèdre produit des Cahors puissants et colorés comme le grand vin noir de jadis, cette “liqueur forte et savoureuse” chère à Clément Marot.

Créé en 1995 le Cèdre Diffusion est une société de commercialisation des vins de viticulteurs-partenaires cadurciens qu'ils conseillent et suivent à la vigne et au chai. Chaque année, les propriétés avec lesquelles ils travaillent  augmentent le volume de vin mis en bouteille sous leur propre étiquette.

Cédrus fait donc partie de ces cuvées particulières.

14:15 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rouge, cahors, malbec, cedrus, vignerons belge |  Facebook |

24/10/2008

Sud ouest; dom du cros marcillac

IMG_2761Philippe Teulier, propriétaire du domaine du Cros, appartient à la dizaine de propriétaires récoltants embouteilleurs à Marcillac.Le Fer Servadou également appelé "Mansois" en Aveyron, qualifie particulièrement le Marcillac dans la mesure où le décret d'appellation prescrit que le vin d'A.O.C. Marcillac doit comporter un minimum de 90 % de ce cépage, les 10 % restants pouvant provenir de Cabernets, ou de Merlot.

Ici, nous avons sélectionné la cuvée " lo sang del pais " en 2007

Un terroir particulier : Le rougier permien.

Un microclimat :
dû à la topographie de ses vallées encaissées taillées au milieu des causses.

Un cépage: le fer



Moyenne d'âge des vignes : 25 ans.

 

Vinification

De 15 à 21 jours en cuves inox thermogulées avec pigeages.
Ces vins de vignes plus jeunes sont assez souples avec beaucoup de fruits rouges(cassis, framboise, etc...).
Ils sont à consommer pendant leur jeunesse (4 ans environ) laps de temps pendant lequel ils vont garder tous les arômes de ce cépage.

14:01 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rouge, hiver, fer, sud ouest |  Facebook |

08/07/2008

GRAND LAUZE ??

un domaine très nature

petite discution avec xavier ledogar

A l’âge de 12 ans, les jours de vacances, j’accompagnais mon père dans les vignes. J’ai commencé par observer ce qu’il faisait, puis j’effectuais certains travaux « faciles » : Pré-tailler avec ma Grand-Mère, ramasser des « souquets » et bien sur vendanger en aidant celui qui traînait, et surtout conduire le tracteur ( rêve de tout enfant de vigneron).

Vers 15 ans, j’optais pour des études scientifiques, dans un lycée agricole tout de même. Il faut dire qu’enfermer, le temps me paraissait bien long et bien sur les résultats s’en ressentaient. Après chaque réunion parents-professeurs, je passais mes week-ends à la vigne mais, peu à peu cette punition devint un plaisir ; ce que n’appréciaient pas forcément mes parents. Durant les années 80-90, la viticulture était en crise. Mais à mes yeux, les bons cotés du métier l’emportés sur cette vie assez difficile. Malgré les aléas, notamment climatiques, être dehors, libre dans son travail, sans se soucier des horaires me paraissait très avantageux.

Au fil des années passées dans ce lycée, côtoyant quelques fils d’agriculteurs, j’appris à aimer le vin. Le plaisir de déguster, de boire, de ressentir ce dont est capable une simple souche me fascinait. Je sentais une passion naître. Restaient à convaincre mes parents. Ils ne semblaient pas d’accord sur cette idée. De temps en temps, je séchais les cours pour travailler les vignes mais après une forte réprimande, mon père me raccompagnait toujours à l'école. Cela dura 4 années, jusqu’au bac. Il me fallait faire quelque chose ; ne sait-on jamais : si je venais à le décrocher ? Où allait-on m’envoyer ? Ce jour-là, le temps était magnifique et, oubliant l’examen, me voilà parti à la pêche ! Le soir venu…mes parents ne comprenaient pas ce que je faisais avec un seau de palourdes …! Les explications furent vives et animées. C’est le moment que choisit mon père pour me dire : « Profites de tes vacances car en septembre tu seras aide familial ». Quel bonheur me procurait cette phrase !

Je travaillais donc 3 ou 4 ans avec lui. Ensuite, nous décidions d’acheter une cave afin de vinifier : simple formalité pour moi, mais mon père voyait son veux enfin exaucé. C’est le moment que j’ai choisi pour m’installer : 1997

C’est donc là que naquit le Domaine Grand Lauze

 notre sélection

la mariole, vin de pays d'oc

Nez de fruits rouges. Le vin est bien équilibré en bouche avec une matière plaisante qui s'ouvre à l'aération pour montrer un joli fruit, simple mais assez puissant. Le vin forme un bel ensemble qui se révèle assez persistant en fin de bouche. Carafé et servi un peu frais, le vin est vraiment plaisant et d'une qualité plutôt étonnante pour le prix.

le carignan, vin de pays d'auterive

100% Carignan issu de vieilles vignes plantées entre 1901 et 1940, donc plus d'un siècle d'existence pour certaines), vinifié et élevé presque sans soufre (20 mg/l de SO² total et 8 mg/l seulement de libre) suivant les principes de la bio-dynamie. Le domaine est en cours de conversion bio. La certification bio-dynamique Demeter sera la prochaine étape. La vinification se fait de façon naturelle sans levurage. Elevage en cuve avec quelques soutirages pour permettre au vin de se clarifier naturellement.
Les amateurs de vins nature seront comblés. Tout d'abord très agréable à voir sur une robe brillante, profonde et violacée. Avec un peu d'air, le nez s'ouvre sur un joli fruit noir épicé sans note oxydative. Bouche gourmande et croquante fleurant la garrigue, sans l'amertume que l'on retrouve souvent dans le Carignan. Un beau vin de copain savoureux et sans chichi.

a bientot

18:03 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vin, rouge, mariole, carignan, corbiere |  Facebook |

01/07/2008

domaine du pech buzet sud ouest

alors attention nous allons ouvrir une bouteille de vin vivant

Le domaine

Créé en 1978, il a été conduit en conventionnel jusqu'en 2002 avec un intermède de 2000 à 2002 en lutte raisonnée stricte (3 à 4 traitements par an, sans insecticide).

2003, année de transition, a vu la mise en place de la biodynamie, pour diminuer les doses de cuivre et de soufie utilisées. C'est également la 1ère année de vendanges manuelles sur tout le domaine.


2004, est notre première année de conduite en bio-dynamie. Nous sommes en conversion officielle depuis 2005.

Surface


17 hectares : Densité de plantation de 4000 pieds à l'hectare.


Merlot :

  • 3 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge
  • 4 ha sur sol argileux à argilo calcaire --> domaine du pech rouge

Cabernet Franc :

  • 2 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge
  • 3 ha sur argilo limoneux à argilo calcaire --> domaine du pech rouge


Cabernet Sauvignon :

  • 0,5 ha sur argilo calcaire --> badinerie rouge
    0.5 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge
    3 ha sur limono argileux à argiles profondes --> domaine du pech rouge


Sauvignon Blanc :

  • 1 ha sur argilo calcaire avec incrustations de quartz --> badinerie blanc

Climat


Nous sommes à la confluence entre les climats oc6anique et méditerranéen, ce qui donne une grande diversité d'expressions selon les années. Ceci a également une grande incidence sur la méthode culturale en saison végétative.

Méthode culturale

Objectifs :

  • Favoriser à tout prix la meilleure implantation possible des levures indigènes, reflet de la relation entre la plante et le climat de l'année.
  • Faire plonger l'enracinement pour protéger la vigne des aléas climatiques, et donc refléter l'expression d'un lieu, d'un terroir.
  • Objectif de rendement : 30 hl/haha. Pas de vendange en vert. aucun apport d'engrais.


Travail du sol


Enherbement total spontané, avec une aération un rang sur deux sans retournement des différents horizons du sol.


Les plantes qui poussent naturellement sur notre domaine ne sont pas broyées avant leur fructification dans le but de favoriser la reproduction des auxiliaires de la vigne. Elles sont également la base de nos traitements, ainsi que notre grille de lecture de l'état des sols.


Un décompactage annuel est réalisé un rang sur deux à l'automne avec une sous soleuse à 60 cm de profondeur sur les sols argileux et limoneux.


Le travail du sol en saison est surtout fonction du climat de l'année, mais uniquement effectué avec I'Aerway pour préserver l'intégrité de notre sol.


La vigne


L'ébourgeonnage est pratiqué à la taille pour ne conserver que les bourgeons correspondant à notre objectif de rendement.


L'éclaircissage précoce est réalisé avant la fleur sur la badinerie, et avant la nouaison sur le domaine du pech pour éviter toute dilution du flux energétique de la vigne. Nous évitons ainsi toutes les pertes d'énergie liées à la vendange en vert.


Le palissage monte à 2 mètres, il y a donc très peu de rognage.


Les raisins sont cueillis à la main en cagettes de 10 kg pour éviter les tassements ou éclatements.


Le traitement par les plantes : les plantes utilisées pour le traitement de la vigne sont choisies :

  • en fonction du climat de I'année et du stade végétatif de la vigne pour l'aider aux moments de ses changements de rythme (ex : passage de la croissance végétative à la floraison)
  • en fonction de l'aptitude de certaines plantes à limiter le développement des parasites de la vigne.

Les doses utilisées sont de l'ordre de 30g de plantes séchées à l'hectare. Ceci nous permet de baisser les doses de cuivre et de soufre utilisees de l'ordre de 50 à 60 % par rapport à une conduite en biologie classique.


La vinification


Nous n'utilisons aucun produit oenologique de correction ou d'extraction de la vendange. Le vin est issu de nos seuls raisins, fermentés par nos levures indigènes.

 

domaine du pech 2002

 

40 % cabernet franc, 30 % merlot, 30 % cabernet sauvignon.

Elevage de deux ans en foudres de chêne de 10000 litres, vieux de 200 ans pour moitié, neufs pour l'autre moitié.

Nez puissant, sur les fruits noirs avec des notes animales.

Bouche riche, puissante, ample, droite et suave.

 

a bientot

21:35 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rouge, buzet, sud ouest, tissot, pech |  Facebook |

30/06/2008

domaine laurens marcillac sud ouest

La famille Laurens, vignerons à Clairvaux-d'Aveyron depuis plusieurs générations exploite 21 ha dans l'Appellation d'Origine Contrôlée Marcillac et perpétue ainsi une tradition et une culture ancestrale. Une fois les vendanges terminées vers la mi-octobre, nous allumons notre alambic et les arômes de fruits viennent enivrer le village pendant la période hivernale. Ici, travail et passion s'unissent pour vous offrir le meilleur de nous-même et de notre terroir.

notre sélection

domaine laurens cuvée de flar  2005

fer-servadou à 100%, dit "Mansois"

Proche de Rodez, implanté en terrasses sur des coteaux abrupts d’argile rougedits"rougiers"surplombés par des plateaux calcaires, altitude variant de 300 à 500m.

robe violacée, concentrée. Nez friand, évoquant les fruits murs, les fleurs, et un bois épicé fin. Tannins, et arômes capiteux, belle pureté, cassis, bois précieux, cerise, pointe de vanille Conseils de dégustation : se sert vers 18°C ; accompagne à merveille un civet de lièvre au romarin, une côte de boeuf, ou un canard sauvage flambé à la prune de pays

alors a bientot dans nos vins du sud ouest

 

12:22 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vins, rouge, sud ouest, marcillac |  Facebook |

12/06/2008

sud ouest suite matthieu cosse

Matthieu Cosse et Catherine Maisonneuve sont des vignerons incontournables de l'appellation Cahors AOC Malbec. Situé sur les hauteurs du très joli village de Prayssac, dominant le Lot, le terroir bien particulier appelé sidérolitique a donné son nom à une des cuvées. Cette spécificité se retrouve dans les vins avec un caractère minéral prononcé et une matière riche et élégante.

Tous deux sont œnologues de formation et vignerons cadurciens par passion du Malbec (côt) et pour ce terroir qui lui est si propice, mais également pour la finesse que son expression peut revêtir. Ils travaillent en culture Biodynamique, mais chuuuuut ... n'en parlons plus. Goutez plutôt ....

Oubliez le cahors « carte noire » des supermarchés ! En réaffirmant la primauté de son cépage — l’auxerrois, dit ailleurs côt ou malbec — et plus encore en retrouvant ses meilleurs terroirs, l’appellation est enfin sortie d’une image fort médiocre. La détermination et la persévérance d’une poignée de vignerons cadurciens y est pour beaucoup. Mathieu Cosse et Catherine Maisonneuve, en s’installant à Cahors en 1999, ont apporté un renfort de choix, et ont joué d’emblée dans la cour des grands. Difficile de trouver plus typés et plus expressifs que leurs vins de Cahors. Ceux qui viennent des terrasses de la vallée du Lot : cuvées Solis, Le Combal, Le Petit Sid, La Fage et surtout l’admirable Sid, vin soyeux et profond aux arômes floraux nuancés de menthe, de réglisse et d’écorce de pin. Et, issue du plateau calcaire, l’impressionnante cuvée Les Laquets, dense et puissante, élégante et nerveuse.

Un vin de Cahors sera servi de préférence sur les crèmes de légumes et différents plats dont la cuisine régionale du Sud-Ouest est prodigue. Un vin de Cahors jeune, légèrement tannique accompagne convenablement foies gras, fritons de canard ou d'oie, viandes en sauce et charcuterie.
Un vin de Cahors vieux, déjà affiné, aux parfums subtils et raffinés se mariera parfaitement avec les truffes, les viandes rouges accompagnées de cèpes et les gibiers.

notre sélection

cahors le petit sid 2004

le matroquet vin de table

a très bientot

dans notre rayon sud ouest

laurent

12:19 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vins, rouge, cosse, le petit sid, cahors |  Facebook |

11/06/2008

sud ouest labranche laffont madiran

un nouveau domaine dans notre cave qui va de plus en plus vers le sud ouest des vins trop rarement mis en valeur dans notre petit pays d'amateur de vins alors pourquoi pas des vins avec un style franc et vrai sans rond de jambes

domaine labranche laffont madiran a maumusson

LE DOMAINE : En 1993, Christine Dupuy termine ses études d’œnologie à Toulouse, lorsqu’elle perd son père et doit rapidement prendre sa suite à la tête du domaine familial. Celui-ci couvre alors 7 hectares, il en fait 20 aujourd’hui. Le domaine est situé sur la commune de Maumusson, dans la zone où se situent de beaux domaines de l’appellation : Bouscassé, Laffite-Teston. Les coteaux argileux mêlés de galets sont exposés au sud.

 

 

LES VIGNES : Les cépages rois de l’appellation sont présents : le tannat, bien sûr, accompagné du cabernet franc et du cabernet sauvignon pour les rouges. Les Mansengs, le Petit Courbu, et l’Arrufiac pour les blancs. Elles sont cultivées et menées en agriculture raisonnée, avec des rendements de 40 hl /ha qui évitent le défaut notamment du Tannat : la tannicité.

madiran v-v 2004

Le vin arbore une belle robe grenat soutenue, aux reflets sombres et intenses.
Le nez, offre un caractère aromatique riche et profond avec des arômes de mûre, cassis, prune, sur un joli boisé sous-jacent.
La bouche impressionne par sa densité, sa richesse et sa concentration. Les
tanins sont bien présents, de même que l'intensité aromatique de fruit noir. Une pointe d'acidité conforte cette belle structure et donne au vin un bel équilibre entre acidité, tanins et moelleux, elle promet également un bel avenir.
La finale longue et concentrée se termine sur les épices avec un boisé encore légèrement marqué.

alors a bientot dans notre petit magasin

pour un super madiran

laurent

12:57 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sud ouest, dupuy, madiran, rouge |  Facebook |