30/05/2008

apéro du we le retour

un apéro pour les jeunes

Rêverie

- 2/10 Melon CARTRON
- 1,5/10 Curaçao Triple Sec CARTRON
- 5/10 Jus d’Orange

Décoration : Menthe et melon

 

laurent

 

 

 

 

13:22 Écrit par Laurent dans Liqueurs | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : apero, reve, menthe, jus de fruits, melon |  Facebook |

29/05/2008

saint chinian canet valette

un domaine ,un vigneron , des vins

C’est une histoire d'amour entre un grand-père et son Petit-fils, entre un homme et le vin, entre un homme et une femme.
Marc crée son domaine en 1992.
Il va jusqu’au bout de sa passion et de lui-même pour faire naître entre ses mains un vin qui lui ressemble.

Amoureux de la nature, Marc et Sophie sont, soucieux du respect de la faune et de la, flore. Les vignes sont traitées aux tisanes de plantes. Les vins issus de raisins triés, sont élevés lentement (une partie en bois) après avoir été pigés au corps durant (le longues semaines. De la vigne à la bouteille, le, vin n'a subi aucun grimage.
Le domaine Canet-Valette c'est de la sueur, des larmes, du désespoir ; c'est aussi de la joie, de la passion et du soleil; c’est surtout un vin authentique et magique.

la situation de saint chinian

Au nord-ouest de Béziers, de part et d'autre de l'Orb et du Verzanobre, avec en toile de fond, les Monts du Caroux de l'Espinouse, le vignoble de Saint-Chinian s'enroule autour de vingt villages qui produisent, sur 3000 hectares, un des plus grands crus de la région, le Saint-Chinian, appellation d'origine contrôlée de 1982.
Les terroirs varient considérablement du nord au sud.

Au nord, zone schisteuse (altitude 100 à 350 m) : sur 2000 hectares de sols viticoles acides, retenant peu l'eau, la vigne doit s'adapter à la sécheresse. Cette partie du terroir produit des vins fruités, souples et généreux.

Au sud, zone argilo-calcaire (altitude 100 à 250 m) : les vins de ce territoire sont corsés, longs et typés.

Le climat, typiquement méditerranéen, est marqué par des étés aussi chauds que secs et des jours de pluie peu nombreux. La moyenne annuelle des températures est supérieure à 14°C.

L'encépagement du vignoble de Saint-Chinian est méridional :

- Le Grenache donne des vins capiteux et chaleureux, d'une belle couleur rouge mordorée.
- La Syrah apporte des arômes chatoyants rappelant le poivre et la violette, de la couleur et de la structure.
- Le Mourvèdre, qui aime la chaleur, confère aux vins des tanins et développe en vieillissant des arômes épicés de sous-bois.
- Le Carignan, issu de vieilles vignes aux rendements limités, donne au Saint-Chinian son caractère traditionnel.
- Le Cinsault noir permet d'arrondir les vins trop durs en leur apportant du fruité et de la délicatesse.
- Le Lladoner Pelut donne des vins colorés, d'une qualité comparable à celle du Grenache, avec toutefois un degré naturel légèrement inférieur.

La diversité des terroirs et de l'encépagement du vignoble donne au Saint-Chinian un caractère particulier qui confère à chaque vin sa propre originalité. Certains Saint-Chinian trouvent leur plénitude dans la jeunesse quand d’autres devront patienter 3 à 5 ans.

les cuvées

les 5 vignes

Notre vin d'été ! Fruité et léger , Antonyme est un vin aux arômes charmeurs ;
à boire légèrement rafraichi....
Sous une tonnelle ...quand on atteint les 30° au
soleil!!!!
Mais on a testé pour vous...en ce moment il se boit aussi très bien!!

A boire sur des charcuteies, tapas, plats méditérrannéens et grillades... Antonyme est un vin issu d'un assemblage de cinsault et de mourvèdre; sans
élevage pour conserver tout son fruit : c'est un vin à boire dans l'année!

ivresses

Notre toute dernière cuvée!!!

un 80% grenache très mûrs. Rendements très faibles (15hl/hectare) une bouche gourmande et charnue avec une explosion de fruits rouges!! une belle longueur en bouche avec une finale épicée. Rien que du plaisir à boire sur un lapereau aux châtaignes, un croustillant
de magret à la mangue,une tarte aux fraises...

a découvrir le + rapidement possible

 

laurent

12:30 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : languedoc, rouge, saint chinian, canet valette |  Facebook |

28/05/2008

whisky oban

oban whisky très connu même par les novices du whiskys

on le trouve dans tous les restos

l'histoire de la distillerie

La distillerie Oban se situe en plein cœur de la charmante ville portuaire du même nom qui fait face à l'île de Mull. Elle fut construite en 1794 par les frères Stevenson, Hugh, John et James. La famille Stevenson a d'ailleurs également fondé la ville d'Oban.
En 1866, la distillerie passa dans les mains de Peter Cumstie qui la revendit en 1883 à Walter Higgin qui la modernisa.
Il décida entre autres de creuser la roche afin d'y bâtir un nouveau chai, mais les travaux furent arrêtés suite à une découverte archéologique, notamment des restes humains datant de 4500 ans avant JC qui sont depuis exposés au National Museum of Antiquities à Edimbourg.
La distillerie fut rachetée par le propriétaire d'Aultmore pour former le groupe Oban and Aultmore-Glenlivet Distilleries Ltd.
Le groupe Dewar's en devint propriétaire en 1923. En 1930, le groupe Dewar's fut repris par SMD qui fait actuellement partie de UDV, l'actuel propriétaire.
Oban resta en sommeil de 1931 à 1937, durant la seconde guerre mondiale, puis de 1969 à 1972.
C'est d'Oban que partent les ferries en direction des nombreuses îles qui composent les Hébrides. Son single malt a acquis ses lettres de noblesse grâce notamment à la gamme des « Classic Malts » lancée en 1988, mais la plus grande partie de la production passe dans les blends, notamment Bell's

oban 14ans classic

Le nez, relativement discret avec ses notes légèrement épicées et acides annonce un beau whisky tout en équilibre, sans fioritures inutiles, mais avec toutes les qualités d'un agréable malt. En bouche, une belle complexité avec des goûts qui vont de l'orge vers les agrumes, avec au passage de belles notes boisées et légèrement fumées. Une finale un peu courte et dans l'ensemble une bien bonne bouteille

oban 1984 distillers édition

Le nez est légèrement fumé et les relents de sherry sont assez marqués. Une odeur de fruits mûrs et d'épices en arrière-plan. En bouche, une impression huileuse où le sherry reste très présent et le goût est relativement complexe. Une finale assez longue où le souvenir des épices du nez refait surface.

classic ou pas ?

 

laurent

12:43 Écrit par Laurent dans whiskys | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oban, classic malt, whisky, sherry |  Facebook |

27/05/2008

gaillac sud ouest

un vignoble qui bouge et bien en plus....

voici qq domaines:

le domaine très cantous (bernard plageoles )

propriété familiale depuis 1820

défenseurs du patrimoine ampélographique gaillacois

Cépages blancs
on y redécouvre de nombreux cépages oubliés ou perdus 

LE MAUZAC, typiquement Gaillacois, il se décline en blanc, rose ou gris, il se prête merveilleusement à l’élaboration des Gaillac secs ou doux, mais aussi à la prise de mousse des vins tumultueux, superbement aromatique.
LE LENC DE L’ELH, ne se rencontre qu’à Gaillac. Il se plaît particulièrement sur les coteaux bien ensoleillés, où il développe toute sa finesse, dans un registre fruité/fleuri (pêche, fleur d’églantier).
L’ONDENC, originaire de la vallée du Tarn, il tiendrait son éthymologie du caractère ondoyant de son feuillage sous l’effet du vent d’antan… « Onde blanche qui frissonne au Vent d’Autant ». Il confère au vin sa finesse, de la distinction et un bouquet original.
LA MUSCADELLE, très répandue dans les vignobles à vins liquoreux du Sud-Ouest, nous la vinifions en sec, ses dominantes muscatées sont essentielles à l’assemblage finale.
LE SAUVIGNON, ce cépage de grande diffusion et d’excellente renommée donne des vins parfumés, typiques, équilibrés et bien valorisés par la vinification en fûts.

Cépages rouges
LE DURAS, un pur Tarnais, donnant des vins aux tanins fins, élégantes, avec en bouche une finale typiquement épicée.
LE BRAUCOL, type les vins du Domaine, grâce à ses arômes de cassis, de framboise et d’épices sur fond de garrigue, il assure aux vins une très bonne aptitude au vieillissement.
LE SYRAH, ce cépage au nom d’Orient, produit un vin coloré, charpenté, au parfum de violette et de cerise. Il participe avec le Braucol au caractère spécifique des vins du Domaine d’Escausses.

le domaine des escausses

les vins rouge

les drilles

Cépages : Duras 80% - Fer Servadou 10% - Gamay 10%

Age des Vignes : 5 à 30 ans.

Densité de plantation : 4500 pieds / ha.

Rendement : 60 hl / ha.

Vinification : Pour partie en vinification classique "bordelaise", pour partie après une pré-macération à chaud de 36h, suivis d'une fermentation en phase liquide à basse température (20-22 °C) 
 

Elevage : en cuve pendant 6 à 8 mois.

Dégustation : Robe : rouge vif, brillante soutenue, quelques reflets rubis. Nez : notes épicées dominantes, les fruits rouges apparaissent à l'aération. Bouche : attaque souple, coulant, arômes en bouche persistants (épices et fumé).
Conseil de Consommation:Consommer entre 1 et 4 ans, entre 14° et 16°C.

la vigne blanche

Cépages : Syrah 40% - Fer Servadou 30% - Merlot 15% - Duras 10% - Cabernet Sauvignon 5%

Age des Vignes : 5 à 25 ans.

Densité de plantation : 4500 pieds / ha.

Rendement : 55 hl / ha.

Vinification : Syrah en vendange entière (manuelle). Tri sur table, égrappage à 100%, foulage. Pré-macération à froid (5°) pour les cépages Syrah et Duras. Fermentation à température maximum de 28°C. Macération de 18 à 20 jours.  Microbullage sous marc des cuves de Syrah et Merlot.

Elevage : 1 an en cuve pour 80% du volume et en fût pour 20 %.


Dégustation : Robe : grenat soutenu, profonde et limpide. Nez : soyeux et élégant sur des arômes de fruits rouges, de sous bois, d'épices et de grillé,
rehaussé d'une note de chaleur. Bouche : ample et bien structurée, soutenue par des tanins fondants, riche en arômes épicés et fruits rouges.
Belle matière avec une longue finale sur la réglisse et le cacao.

Conseil de Consommation : Ouvrir 1h avant. Servir : en carafe à 18° avec un pigeon fermier rôti. Ainsi qu’avec les viandes rouges et plats locaux
(cassoulet, magrets…)

Garde : de 5 à 7 ans

les vins blanc sec

Ainsi dénommé car nous avons souhaité retrouver dans ce vin, les caractères oubliés des vinifications traditionnelles conduites lentement et avec douceur.

Cépages : Sauvignon Blanc 50% - Muscadelle 25% - Mauzac 25%

Age des Vignes : 15 à 50 ans.

Densité de plantation : 4500 pieds / ha.

Rendement : 50 hl / ha.

Vinification : Vendange manuelle, pressurage doux et sélection des jus.  Macération pelliculaire avant pressurage sur 50 % du volume.
Fermentation en fûts de chêne (des forêts de l'Allier), neufs pour 1/3. Batonnage des lies pendant 9 mois. Mise en bouteille après 12 mois. 

Dégustation : Robe jaune pâle, aux reflets paille. Nez aux arômes très frais de fruits exotiques, de fleurs printanières, complété de notes de bois noble finement épicé. Bouche franche, puissante et bien équilibrée, soutenue par une acidité bien dosée.
Finale longue et aromatique aux saveurs de noisette, d'agrumes et de fruits de la passion.

Conseil de Consommation : Servir frais entre 8° et 10°C. Bénéficiera agréablement d'un vieillissement de quelques années (3 à 5 ans).
Servir avec un pavé mignon de veau du Ségala à la crème de truffe ou une oie farcie aux truffes.

la vigne galante doux

Cépages : Mauzac 60% - Lenc de l'Elh 30% - Sauvignon 10%

Age des Vignes : 40 ans.

Densité de plantation : 5000 pieds / ha.

Rendement : 40 hl / ha.

Vinification : Vendanges manuelles de raisin ayant atteint la surmaturité. Fermentation à 18° C.
Quand l'équilibre sucre / alcool  est atteint, arrêt de la fermentation par filtrations successives.
Mise en bouteille précoce afin de préserver tous les arômes.

Dégustation : Robe jaune brillante, quelques légers reflets verts. Nez dense, mêlant arômes de fleurs, fruits exotiques et miel. Bouche suave et aérienne, le vin coule sans corrompre le palais, ni surcharger la langue.

Conseil de Consommation : Déguster à 6° C, dans sa jeunesse pour apprécier ses arômes de fruits, ou après quelques années, quand il vous livrera des arômes plus évolués.

les vendanges dorées

Cépages : Mauzac blanc 30 % - Lenc de l'Elh 60% - Ondenc 10%

Age des Vignes : 5 à 50 ans.

Densité de plantation : 5000 pieds / ha.
Rendement : 10 hl / ha.

Vinification : Vendange début novembre des grains passerillés ou atteints de pourriture noble.
Fermentation en fûts de chêne (des forêts de l'Allier). Fûts neufs pour 1/3.

Elevage : en barriques pendant un an avant la mise en bouteille en décembre.

Dégustation : Robe jaune or, brillante. Nez frais et riche qui égraine des notes de fruits confits, avec des pointes de grillé, d'épices et de fumé. Bouche d'un bon équilibre entre fruité et sucrosité, où l'on retrouve les sensations du nez. Finale sur des notes épicées.

voila des vins du sud ouest (typique )

les domaine des escausses et de très cantous

disponible à la cave début juin

a bientôt

laurent

12:30 Écrit par Laurent dans VIns | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sud ouest, vignerons, galliac, vins, bio, naturel |  Facebook |

26/05/2008

whisky glenfarclas

enfin du whisky

un des meilleurs pour moi

glenfarclas l'histoire

En 1844 Robert Hay fonda la distillerie Glenfarclas avec du matériel récupéré de la distillerie Dandalieth. A sa mort en 1865 elle fut reprise par John Grant et la distillerie n'est pas sortie de la famille depuis.
Les 5 premières années, John loua la distillerie à John Smith qui allait construire Cragganmore quelques années plus tard.
John Grant géra la distillerie avec son fils George qui allait mourir un an après son père. Sa femme Barbara hérita de la licence de la distillerie, et ses deux fils John et George Grant reprirent l'affaire.
Glenfarclas est l'une des rares distilleries indépendantes et familiales d'Ecosse.
En 1896 Grant vendit 50% des parts à Pattison, Elder & Co pour financer les transformations. Malgré un partage honnête des bénéfices, Pattison fit faillite en 1899, et la distillerie redevint propriété exclusive de la famille Grant.
Le directeur actuel, John, représente la 5ème génération de Grants à la tête de Glenfarclas.
La distillerie fut reconstruite en 1897. Elle doubla sa capacité de production en 1960.
En 1976, deux alambics supplémentaires furent installés.
Elle fut également l'une des premières distilleries à proposer une version cask strength de son single malt, le Glenfarclas 105.
Environ la moitié de la production sert aux assemblages.

les whiskys

glenfarclas 12ans

Le nez offre une fraicheur très légèrement tourbée avec en arrière-fond d'agréables relents de sherry. La bouche est assez sèche et manque un peu de relief, tout en révélant d'intéressants relents de sherry, avec un soupçon de tourbe en arrière-fond. Une jolie finale, un peu trop courte, mais agréable.

glenfarclas 105

Le sherry est très présent au nez, et le taux d'alcool lui donne un côté piquant assez prononcé. De belles notes fruitées assez fraîches se dégagent également au bout de quelques instants. En bouche, le caramel se mélange agréablement avec le fruit, et des relents légèrement amers apparaissent en arrière-fond. La finale est très intéressante et le côté fruité revient en force. Elle est par ailleurs assez longue.

glenfarclas 21ans

Un nez marqué par une discrète amertume boisée, avec de la fumée en arrière-fond. Des fruits secs et un peu de malt, ainsi qu'une impression de légers picotements. La bouche est très agréablement amère, avec de belles notes légèrement acides et une très belle complexité, allant de la fumée au fruit exotique en passant par des relents de noix. Une très belle finale également, marquée à la fois par une certaine acidité, et des notes chocolatées et finement boisées.

glenfarclas 1991 dark oloroso

Un bouquet dans le fruité sherry acidulé et plutôt dans le sec au nez, pour un parallèle en bouche , avec un sherry allant sur la framboise sucrée et un peu piquant. Presque pas d'amertume et une bonne tenue du fruit en bouche. Une finale dans la moyenne, un bon malt typé sherry du speyside dans les mêmes cordes que le Macallan avec peut être un boisé moins présent que ce dernier. 

voila un appercu des whiskys glenfarclas

 

laurent 

12:30 Écrit par Laurent dans whiskys | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenfarclas, sherry oak, malt, distillerie, scotland |  Facebook |

24/05/2008

DOMAINE JOY LA SUITE

la distillation de l'armagnac

Le vignoble du domaine
II est situé au coeur du Bas-Armagnac. Les plateaux aux sols sablo-limoneux et acides (dits sables fauves) sont les meilleurs terroirs et produisent les eaux de vies les plus délicates et fruitées.

Les cépages
L'Armagnac est obtenu par la distillation de vins blancs produits essentiellement à partir des cépages Ugni-blanc qui donne le volume et la longueur, le Bacco pour la typicité et le gras et enfin la Folle blanche très réputée pour son fruité surprenant.

La vinification
Les vins blancs, récoltés au mois d'octobre sont vinifiés de façon traditionnelle, ils ne font l'objet d'aucune adjonction de produits oenologiques et sont caractérisés par :
  - une franchise de goût
  - un degré alcoolique relativement faible
  - une acidité totale importante.

Elle doit avoir lieu impérativement avant le 31 mars qui suit la récolte.

Elle se fait traditionnellement avec l'alambic armagnacais consacré en 1818 par un brevet du roi Louis XVIII: le vin est alors distillé de façon continue.

La distillation à double-chauffe utilisée par exemple pour produire le cognac est pratiquée pour une très faible partie de la production.

On lui préfère la méthode armagnacaise, plus douce et qui conserve davantage de composants du raisin lui confèrant un goût plus particulier.

A la sortie de l'alambic, l'eau-de-vie est incolore et titre entre 52 et 72 % vol.

Dès sa sortie de l'alambic, l'Armagnac est logé dans des chais en fûts de chêne appelés "pièces" d'une contenance de 400 a 420 litres dont le bois provient des forêts de Gascogne ou du Limousin.

Le vieillissement dans le chêne permet aux eaux-de-vie de s'affiner et de s'enrichir à la suite de réactions complexes au cours desquelles les matières tanniques et aromatiques du bois se dissolvent dans l'alcool.

Les eaux-de-vie jeunes restent en pièces neuves jusqu'au moment ou le taux de dissolution des substances du bois est optimal.
Elles sont ensuite transférées dans des fûts plus âgés pour terminer les transformations amorcées.

Pendant toute la durée du vieillissement, le degré alcoolique diminue progressivement par évaporation de l'alcool: "la part des Anges".

Lorsque le maître de chai estime le vieillissement suffisant, il commence les coupes, c'est-à-dire l'assemblage harmonieux de plusieurs eaux-de-vie d'origines et d'âges différents.

Elles sont vendues au minimum à 40 % vol. et donc réduites par paliers successifs au moyen de petites eaux préparées dans le secret des chais.
Toutefois, quelques vieux Armagnacs, le plus souvent millésimés, sont commercialisés à leur degré naturel de vieillissement.

voila une suite sur l'armagnac

laurent

23/05/2008

apéro du we 2

un apéro super fun

Miami Dream
Composition- 2/10 Melon CARTRON
- 1/10 Curaçao Bleu CARTRON
- 2/10 Vodka
- 5/10 Jus de Pamplemousse

un apéro de rêve

 

laurent

13:48 Écrit par Laurent dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fruits, liqueur, cartron, jus, vodka |  Facebook |